Nantes Mercredi 20 mars 2019

Depuis des années, il ne se passe pas un hiver sans que la société des horticulteurs amateurs de Nantes et région n’organise une rencontre pour découvrir l’art et la manière de tailler les poiriers, pommiers et cerisiers qui composent le verger du parc des Oblates, à Nantes Chantenay. En ce premier jour de printemps, Maroun Sacre, enseignant en horticulture au lycée de Briacé, a animé avec professionnalisme cet atelier d’initiation à la taille. Après remise de fiches explicatives sur les différents principes, formes, production… notre intervenant a fait profiter le groupe attentif de son savoir-faire en la matière. Les techniques pratiquées, l’entretien des arbres, leurs traitements contre les prédateurs, divers conseils pratiques… ont été abordés dans la convivialité ; « le verger doit vivre ». De nombreuses questions furent posées, et une nouvelle fois, les participants sont repartis avec l’espoir de récolter de beaux et succulents fruits chez eux.

 


Les vanniers amateurs de la Shaner à la rencontre de Derval

L’atelier vannerie de la société des horticulteurs amateurs nantais sera présent à la 16e rencontre départementale avec démonstration de savoir-faire des animateurs et d’élèves. Des explications sur le travail du rotin, les différents travaux exécutés et des échanges de savoirs seront proposés.

Informations pratiques :  Organisée par l’association VITAL

Samedi 6 avril 2019, 14h à 18h, dimanche 7 avril 2019, 10h à 18h
Lycée Saint-Clair. 29, rue de Rennes 44590 Derval


La Société des horticulteurs amateurs de Nantes et région propose diverses animations et participe à de nombreux événéments.

Après la rencontre-conférence avec Gilles Clément (lire aussi ici) , sur le thème du « Tiers-paysage et la biodiversité » devant une salle comble de 230 personnes la Société des horticulteurs amateurs de Nantes et région propose de nombreuses animations avec l’arrivée du printemps. Tout d’abord, un atelier taille fruitière le 20 mars au verger du parc des Oblates, puis la rencontre départementale des vanniers amateurs à Derval les 6 et 7 avril, la participation à Chrloroph’îles fin avril, où seront proposés  des  plants de variétés anciennes  de tomates et des plants de cucurbitacées, une visite du jardin de la maison de l’Apiculture le 26 avril, troc-plantes sur le quai des plantes de Nantes, le 4 mai.

Une première participation au vide-jardins au parc de la Gobinière d’Orvault aura lieu le 5 mai, avec également des plants de tomates et cucurbitacées, un stand commun avec deux autres associations horticoles lors des Floralies internationales de Nantes, une visite du centre Saint Yves à Vertou le 4 juin, et une visite-découverte de deux jardins, à la journée, aux environs de Saint-Nazaire, le 7 juin.


Une rencontre enrichissante avec Gilles Clément, jardinier en mouvement

Nantes Dimanche 10 mars 2019

 

À l’invitation de la Shaner, Gilles Clément a brillamment animé une conférence sur le thème : « Tiers-paysage et biodiversité » devant une salle comble de 230 personnes, où le talent de l’intervenant a captivé son auditoire. Après une constatation des changements opérés dans la Creuse, au sein des domaines végétalisés et boisés, une présentation détaillée de ses réalisations a été visionnée à l’aide d’un diaporama attrayant. Les jardins du Tiers-paysage du parc Matisse à Lille, ainsi que du toit de la base sous-marine de Saint-Nazaire ont explicité le concept, puis le jardin en mouvement du lycée Jules Rieffel à Saint-Herblain a été présenté. Au mont Gerbier des joncs, la « tour à eau », œuvre de notre invité, ainsi qu’un cadran solaire installé sur un talus en Suisse, complètent ces éléments. Les projets en cours : carrière Misery et Étoile verte, pour Nantes, nous ont été précisés, de même que pour l’île d’Aix ; avant les questions, discussions avec le public et quelques dédicaces.
previous arrow
next arrow
Slider

Troisième réunion Florimatinales 2019

Inscriptions aux futures sorties de la Shaner

Inscriptions pour les prochaines activités et sorties annoncées : taille des fruitiers le 20 mars, visite du jardin de l’apiculture le 26 avril, vide-jardins à la Gobinière d’Orvault le 5 mai, avec vente de plants de tomates anciennes et cucurbitacées, centre Saint-Yves le 4 juin, deux jardins le 7.

La société des horticulteurs amateurs de Nantes et région propose bourse d’échanges de plantes, bibliothèque, diaporama sur ses différentes activités, agenda et vie de l’association, chronique et conseils horticoles, puis conférence sur le « tiers-paysage et la biodiversité », par Gilles Clément.


Gilles Clément, une rencontre-conférence exceptionnelle à Nantes

Sur le thème du tiers-paysage et de la biodiversité, Gilles Clément, ingénieur horticole, jardinier, paysagiste, écrivain… de renommée internationale, va nous présenter les concepts découlant de ses observations attentives et infatigables de la nature, dont la richesse de l’apport des délaissés.
Dimanche 10 mars 2019, 10h30
Hôtel de l’Horticulture. 7, quai Henri-Barbusse 44000 Nantes
Tarif 3€ : sur réservation,

gratuit pour les adhérents Shaner.


Résumé de la conférence
La forêt urbaine, un fleuron de la ville de Sacramento (Californie)

Sacramento : capitale de la Californie à une population d’environ 471 000 hab. avec une densité de 1.833 ha/km² qu’on peut comparer à la ville de Nantes : 292 000 hab. pour 4473 ha/km².
Le climat est de type méditerranéen avec des étés chauds et secs, des hivers doux et humides.
La ville est située dans une vallée, délimitée à l’est par la Sierra Nevada et à l’ouest par la chaîne côtière. Deux types de peuplements forestiers sont présents :
Le chêne bleu (Quercus douglasii) sur les hautes terres, et le chêne des vallées (Quercus lobata) sur les basses terres, le plus grand chêne d’Amérique du Nord. Certains spécimens atteignent l’âge de 600 ans. Il est endémique en Californie
Le peuplier du Rio Grande (Populus fremontii) originaire du sud-ouest de l’Amérique du Nord il ne pousse que sur sol humide. C’est un grand arbre d’ombrage de 12 à 35 m de hauteur, à croissance rapide.Plusieurs parcs se trouvent dans la ville :

Quercus lobata

Populus fremontii

Le Capitol Park, non clos, de 16 ha il est planté de 1140 arbres représentant 200 espèces dont plusieurs sont remarquables.On y trouve, entre autres, un Ginkgo biloba, arbre aux « 40 écus », classé comme « Arbre remarquable de Californie ». Il mesure 25 m de haut, il a un tronc de 4,77 m de circonférence et une couronne de 23,46 m.
Un Magnolia grandiflora, arbre du sud largement planté, il a sa place en milieu urbain pour sa tolérance au dioxyde de soufre.
Le Séquoia côtier ou Redwood (Sequoia sempervirens) emblématique de l’État de la Californie.
L’Érythrine crête de coq (Erythrina crista-galli) mesurant près de 8 m de haut, ayant un tronc de 3,45 m de circonférence et une couronne de 30 m, classé comme remarquable. Il a été introduit en Californie en 1853.
Un camphrier (Cinnamomum camphora) également classé comme «arbre remarquable de Californie». Il mesure 26,80 m de haut, son tronc a 6,32 m decirconférence et une couronne de 28,95 m.

Ginkgo biloba

Sequoia sempervirens

Cinnamomum camphora

 

Le William Land Park, grand parc au cœur de la ville, avec deux superbes plans d’eau. On y trouve notamment un eucalyptus (Eucalyptus globulus). Cet arbre fut introduit en 1869en Californie comme solution à la pénurie croissante de bois. En 1877 à Sacramento, 4.000 eucalyptus ont été plantés pour tenter de supprimer l’eau stagnante et ainsi assainir la ville.

Le Sacramento Historic City Cemetery

créé en 1849, plus de 600 victimes de l’épidémie de choléra, survenue en 1850, y sont inhumées. Des milliers de colons reposent en ce lieu. On y trouve une collection thématique historique de 200 variétés de rosiers «Les rosiers populaires en Californie, à l’époque de la ruée vers l’or»Petite histoire de la forêt urbaine.

Au début de sa colonisation, Sacramento avait une réputation de ville insalubre. En 160 ans, Sacramento est devenue une ville arborée étonnante. Les grands arbres qui apportent un ombrage dans les rues appartiennent au patrimoine de la capitale. Ils sont décrits comme «Le fleuron de Sacramento».

En 1855 les premières plantations commencent sur ordonnance du conseil municipal, elles sont plébiscitées par les riverains qui font de même. En 1905 une ordonnance prescrit les essences à planter et celles à éviter. A partir de 1923 les citoyens soutiennent l’effort de plantations. Des arbres sont proposés à tous ceux qui en font la demande. Plus de 1000 arbres sont plantés chaque année pendant des décennies rendant la ville agréable à vivre au XXème siècle. Suite aux tempêtes de 1941 et 1950 des arbres sont supprimés car devenus dangereux. La ville procède à partir de 1949 au remplacement de ceux-ci. Des essences résistantes aux tempêtes et aux maladies, demandant peu d’entretien et procurant une ombre agréable sont plantées : Pistacia chinensis, Zelkova serrata, Fraxinus velutina … Effets bénéfiques et durable.

Eucalyptus globulus
Historic City Cemetery Ulmus Americana
Arbres Centre ville

Sacramento Tree Foundation

En 1981, le Maire et le Conseil du Comté ont donné aux citoyens la possibilité de s’impliquer dans la « foresterie urbaine ». Pendant 11 mois, plus de 50 bénévoles se sont investis pour trouver des financements, définir des objectifs, donner des statuts à cette fondation de l’arbre. Le rôle actif des résidents est reconnu, ce sont des sentinelles, notamment en ce qui concerne la santé des arbres. Des conseils, des informations sont donnés. L’objectif est d’atteindre 5 000 000 d’arbres, chacun peut trouver sa place dans la Fondation.

La Fondation assure la promotion de l’arbre en ville :

– Mieux les connaître pour mieux les choisir.

– Découvrir et apprécier leur utilité.

– Apprendre à les planter, les entretenir, les protéger pour transmettre ce patrimoine aux générations suivantes. Les arbres contribuent au rayonnement de la ville, apportent ombre et fraîcheur en été, œuvrent pour les habitants, en agissant sur leur santé, leur qualité de vie, leur sentiment d’appartenance à la communauté et valorisent le patrimoine mobilier.

Des effets bénéfiques et durables sur le plan social et psychologique

Les espaces attrayants et engageants contribuent au bien vivre ensemble. Pas de clôture, pas de loi pour les plantations seulement des recommandations, des décorations pour certaines périodes.Les arbres fournissent nourriture et abri pour la faune (oiseaux, petits mammifères, insectes …)

Pour finir quelques photos d’hôtels anciens et monuments historiques, et un bateau à roue pour se souvenir qu’entre 1849 et 1852, 7000 français arrivent à San Francisco bien décidés à trouver de l’or.


La taille des rosiers n’a plus de secrets

Nantes, Mardi 19 février 2019

Dix-sept personnes se sont retrouvées mardi à la Roseraie du parc floral de la Beaujoire, pour participer à un atelier de taille de rosiers, proposé par la Shaner et la Snh. Sur place, les jardiniers amateurs ont été accueillis et conseillés par René Brion, président de la Snh, qui a guidé le groupe avec professionnalisme et convivialité. L’objectif de cet atelier était de s’initier aux bonnes pratiques en procédant à la taille printanière des rosiers. Après le bon positionnement du sécateur, les explications claires ont été fournies : coupe courte un centimètre au-dessus d’un œil à l’extérieur. Les grimpants sont en arcure, les rosiers buissons doivent garder leur forme, ne pas replanter au même endroit, sinon remplacer la terre… Autant de judicieux conseils qui ont permis à plusieurs membres de mettre aussitôt en pratique le cours reçu. La Shaner propose un rendez-vous le 20 mars à 14 h 30, au verger des Oblates à Chantenay, pour la taille des fruitiers.

previous arrow
next arrow
Slider

La Shaner vous présente chaque mois son bulletin, La feuille d’Horti,  ainsi que  le programme des animations et visites des Parcs et Jardins de Nantes.

Parcs et Jardins de Nantes

 

Cliquez sur la photo pour télécharger le programme complet du mois avec de nombreuses propositions toujours aussi passionantes pour découvrir ou redécouvrir les Jardins de Nantes.

 

 

La feuille d’Horti,

 

Cliquez sur l’image pour lire le bulletin

 

 


Deuxième réunion Florimatinales 2019


La société des horticulteurs amateurs de Nantes et région propose bourse d’échanges de plantes, bibliothèque, exposition et rétrospective de l’atelier vannerie, agenda et vie de l’association, chronique et conseils horticoles, puis diaporama sur la forêt urbaine de Sacramento, par Jean Renaudineau.

Dimanche 10 février 2019, 9h15 à 12h
Hôtel de l’Horticulture. 7, quai Henri-Barbusse 44000 Nantes

 

Les 20 ans de l’atelier vannerie de la Shaner

 

Exposition.

Les élèves vanniers exposent leurs travaux effectués dans le cadre d’un atelier, animé par trois animateurs bénévoles. La quarantaine de vanniers amateurs fêtera à cette occasion, les vingt ans d’existence de la section, une rétrospective sera évoquée.

de 9h15 à 10h

La forêt urbaine, un fleuron de Sacramento, par Jean Renaudineau

Conférence à 10h.30

Jean Renaudineau, passionné de plantes et de photographie, présente des arbres de rues du cœur et des quartiers de la ville de Sacramento, en Californie. En 160 ans, elle est devenue une ville arborée étonnante. Quelques parcs, dont celui du Capitole, hébergent de nombreux sujets remarquables.



Les 20 ans de l’atelier vannerie

Nantes Dimanche 10 février 2019

La saison de l’atelier vannerie de la société des horticulteurs amateurs de Nantes et région est terminée, les outils sont rangés, mais les créations réalisées au cours de la saison passée ont été exposées avec brio. La quarantaine d’élèves, guidés par les trois animateurs bénévoles, a présenté différents ouvrages de qualité, aux formes et couleurs variées. Un diaporama rétrospectif depuis la création de l’atelier fin 1998, par René Sourisseau, son premier animateur ; brillamment concocté par Jean Renaudineau, a été projeté à la centaine de sociétaires présents pour cet événement. Une fois de plus, la qualité et la minutie des travaux montrés ont été particulièrement appréciées. Bravo à tous pour le partage amical de ce savoir-faire ancestral et la convivialité des équipes d’élèves qui ont hâte de se retrouver !

previous arrow
next arrow
Slider

 


 

Le programme des activités de la Shaner pour la saison 2018/2019 est paru !

Vous y trouverez les dates des activités des différents ateliers proposés par la Shaner, ainsi que les thèmes des conférences des Florimatinales qui ont lieu chaque mois.

Vous le pouvez le lire  ici.


Promenade bucolique dans un jardin plein de charme

Vendredi 25 mai 2018
Une dizaine de membres de la Shaner a déambulé dans un cadre verdoyant et arboré, à la végétation éclectique. Accueillis chaleureusement par Marie-Anne et Marcel, nous avons découvert des arbres et arbustes variés : arbre à chapelet, peau de serpent, ginkgo biloba, acacia tropical, goyavier, arbre à caramel, orme, érable, cyprès chauve… certains en niwaki. Au passage, des succulentes se pointent : aloés, agave… des rosiers en pleine floraison égaient et parfument les massifs rencontrés. Un coin réservé aux bonsaïs est particulièrement apprécié par leur présentation et diversité, les méthodes de taille et d’entretien nous sont détaillées. Plus loin, une mare fleurie offre un moment de détente, à côté débouche un espace de lagunage. Près de la serre hivernale, une forêt de crassula ovata est admirable. Tout au long de ce parcours coloré et enchanteur, des explications ont été gentiment fournies par nos hôtes, passionnés par le monde végétal et qui bichonnent leur havre de verdure.


previous arrow
next arrow
Slider


Un atelier plantation de tomates réussi

Le Loroux-Bottereau Mardi 22 mai 2018
Par un beau matin, une douzaine de membres de la Shaner s’est retrouvée pour effectuer la traditionnelle plantation de tomates de collection, destinées à être présenté lors de la prochaine Folie des plantes de Nantes. Selon un rituel bien rôdé, sur une terre bien préparée, chacun avait sa tâche : traçage des rangs, installation des tipis en bambou, plantation de trois pieds, étiquetage précis du plant et au sommet. Trois plates-bandes ainsi constituées avec deux rangs chacune ont permis de recenser 260 pieds de tomates, dont une cinquantaine en cerises. 85 variétés différentes, dont des nouveautés cette saison, ne demandent qu’à pousser pour régaler les yeux des visiteurs à notre stand, début septembre. L’équipe assidue à ces travaux était guidée par Marie et quelques férus en tomates, tous satisfaits d’une belle matinée enrichissante et prometteuse. Encore un temps fort à la Shaner, où ses retrouvailles dans la convivialité valorisent l’horticulture entre amateurs passionnés.


previous arrow
next arrow
Slider


Démonstration de terrariums par Marie Ledroit

Nantes Dimanche 13 mai 2018
Marie Ledroit, sociétaire de la Shaner et passionnée par le monde végétal, a effectué avec sa sympathie habituelle, une démonstration de fabrication de terrariums, à la portée de tous. Le monde fascinant des micros-paysages au fonctionnement des éco-systèmes dans un milieu confiné imitant certains biotopes a été ainsi présenté, en toute simplicité. La composition d’un terrarium avec mélange terre -sable – gravier convient parfaitement aux cactées, tandis que le mélange terreau-terre est plus favorable pour les plantes vertes, comme le ficus… ; en fond de contenant il est conseillé de déposer de la pouzzolane, le gravier étant plus utile pour la décoration de surface. Les personnes à l’écoute sont reparties ravies de ces conseils pour éventuellement réaliser un terrarium, qui a sa place dans la nature en ville, dans des logements aux espaces verts limités. Encore une belle séance de partage de savoir amical, en toute convivialité.

previous arrow
next arrow
Slider

previous arrow
next arrow
Slider

Atelier écorçage ou pelage de l’osier à la Shaner

Nantes Mercredi 16 mai 2018
Sous l’œil avisé de Léon, un des fondateurs et ancien animateur de l’atelier vannerie de la Shaner, une douzaine de vanniers amateurs s’est retrouvée pour effectuer l’écorçage ou épluchage de l’osier. Les rameaux d’osier sont récoltés durant l’hiver, en sève descendante, puis triés ; les brins d’osier sont mis en jauge, les pieds dans dix centimètres d’eau environ, jusqu’à début mai. La montée de sève annonce l’opération d’enlèvement de l’écorce des brins, à l’aide d’un outil à écorcer (peloir ou ciroir) afin de récolter des tiges blanchies. Mis à sécher puis conditionné en botte, cet osier blanc naturel de qualité attendra son utilisation lors de la prochaine saison de vannerie. L’osier se travaille soit entier (c’est l’osier rond), soit fendu en trois ou quatre à l’aide d’un fendoir et passé sous une lame pour l’amincir et enlever la moelle ; ce sont les éclisses qui serviront au travail du vannier. Une rencontre fort conviviale chez Jean-Pierre, vannier passionné et chaleureux.